BdR: La droite submergée par la vague rose
BdR: La droite submergée par la vague roseBdR: La droite submergée par la vague rose
Par Michel Allione

La droite considérait les Bouches du Rhône comme sa terre de prédilection. D’ailleurs malgré le vent de défaite, Nicolas Sarkozy y était en tête au second tour de la présidentielle. Et Jean Claude Gaudin et ses amis espéraient bien s’appuyer sur ce résultat pour organiser ce qu’ils appelaient déjà « la résistance ». Pari loupé au lendemain de ce deuxième tour où la droite a été battue dans 10 des 16 circonscriptions, malgré un découpage électoral qui semblait lui être plus favorable.
Et si Dominique Tian, Guy Tessier ou Christian Kert n’ont été que bousculés par la vague rose, ce n’est pas la seule explication à l’échec de la droite. Ainsi, chaque fois que la carte de l’alliance UMP-FN a été jouée ouvertement – à Aix ou à Arles- la mobilisation s’est faite autour du candidat de gauche. On remarquera d’ailleurs que l’échec total du Front National malgré une forte influence dans le département. Le Front de Gauche n’est sans doute pas récompensé de sa campagne et du résultat de la présidentielle malgré la large victoire de  Gaby Charroux le maire de Martigues.
Mais surtout difficile de lire ses résultats sans les projeter sur 2014. Certains prétendants, battus, voient leur côte baisser. C’est clairement le cas de Renaud Muselier à Marseille, mais aussi de Maryse Joissains à Aix en Provence dont la défaite pourrait donner des idées à Jean David Ciot. D’autres en revanche commencent à afficher leurs ambitions. A droite la défaite de Muselier arrange bien Guy Tessier, ou même Dominique Tian qui ne détesterait pas représenter un recours, tandis que Roland Blum, resté à l’abri de l’orage peut s’appuyer sur le résultat de Valérie Boyer.
A gauche, Patrick Mennucci n’a jamais caché son intérêt pour la Mairie et son nouveau statut de député du « Vieux Port » lui fournit une ligne supplémentaire sur le CV. Marie Arlette Carlotti, nouveau symbole de la réussite gouvernementale dans ce scrutin, a pris date, dès dimanche soir  avec son ami Eugène Caselli.

1ere circonscription
Votants :  54,47%

Valérie BOYER 19 689 voix 50,65%
Christophe. MASSE 19 184 voix 49,35

Dans une ambiance de déroute électorale pour l’UMP, Valérie Boyer  l’emporte d’une courte tête (505 voix) devant le conseiller général socialiste Christophe Masse. A ses côtés, Roland Blum a « mouillé la chemise » pour son élection, avec en point de mire les municipales de 2014. Incontestablement, une partie de l’électorat FN a fait pencher la balance en sa faveur.

2e circonscription
Votants : 54,14%

Jean Pierre MIGNARD 16 891 voix 41,54%
Dominique TIAN
23 771 voix 58,46%

Dans cette circonscription, l’exploit avait été réalisé au premier tour par la gauche en forçant Dominique Tian, à revenir en deuxième semaine. Sa réélection n’est donc pas une surprise même si les pertes en voix sont sensibles. Et  dans ce moment où beaucoup pensent à la Mairie en se rasant, Dominique Tian reste une valeur sure de l’UMP à Marseille. Mais la concurrence s’annonce sévère…

3e circonscription
Votants :  53,02%

Stéphane. RAVIER Stéphane 17 263  49,01%
Sylvie ANDRIEUX
17 962  50,99%

L’ambiance pourrie de cette circonscription avait sans aucun doute encore  dopé un peu plus le score du Front National dimanche dernier. En retour, ce duel avec le FN et les risques de voir la circonscription virer au « bleu Marine » ont sans doute permis à Sylvie Andrieux de surmonter tous les obstacles à sa réelection.
4e circonscription
Votants :  48,58%

Patrick. MENNUCCI
19 163  70,51%
Marie-Claude AUCOUTURIER 8 015  29,49%

Il n’y avait plus vraiment de suspense depuis dimanche dernier et Patrick Mennucci a été très largement élu. Avec l’idée que « député du centre ville » ferait plutôt bien sur une profession de foi en 2014. Mais au PS aussi, la bataille des Municipales ne fait que commencer.

5e circonscription
Votants :  58,58%

Marie-Arlette CARLOTTI  20 212  51,8
Renaud MUSELIER  18 799  48,19%

Marie Arlette Carlotti est devenue le symbole de la réussite électorale du nouveau gouvernement, en même temps que renaud Muselier symbolise désormais (mais il n’est pas le seul !) la déroute UMP dans ses législatives. La encore, la Mairie de Marseille se profile en transparence de cette circonscription, beaucoup plus floue pour l’ancien ministre sue pour la nouvelle qui a déjà pris date.

6e circonscription
Votants :  56,10%

Pierre. SEMERIVA 15 091 37,46%
Guy. TEISSIER
17 101  42,45%
Laurent COMAS 8 089  20,08%

Guy Tessier ne s’attendait sans doute pas à une victoire aussi difficile dans une circonscription qu’il pensait dominer de la tête et des épaules. Mais il a mieux résisté que beaucoup d’autres et conserve intacte son image d’outsider à droite pour 2014.

7e circonscription
Votants : 45,27%

Henri JIBRAYEL 17 034   62,34%
Bernard MARANDAT 10 292  37,66%
Le score obtenu par le député sortant traduit mal la réalité du scrutin : 27 326 électeurs seulement se sont déplacés dans une circonscription qui compte 63 071 inscrits. Le duel contre le Front National pourtant habituellement mobilisateur à gauche n’y a rien changé…

8e circonscription
Votants :  60,15%

Gérald GERIN 10 816 19,61%
Nicolas. ISNARD  22 013  39,91%
Olivier FERRAND
22 331  40,48%

Dans la circonscription de Salon, Olivier Ferrand, le nouveau député a certes bénéficié d’une triangulaire fatale à l’UMP. Mais c’est aussi le résultat d’une dissidence bien gérée au sein du Parti Socialiste et le retrait de Michel Tonon, le maire de salon un temps candidat  ne semble pas avoir laissé de traces. Du moins sur l’élection…

9e circonscription
Votants :  49,52%

Joëlle MELIN 14 963 37,44%
Bernard DEFLESSELLES 25 001 62,56%

Heureux Bernard Deflesselles qui bénéficie d’une élection tranquille alors que son résultat du premier tour était très moyen. Mais visiblement, à gauche les appétits étaient trop aiguisés pour une attitude unitaire qui aurait pu considérablement gêner le député UMP sortant.

10e circonscription
Votants :  60,10%

Pascale-Edith GUENNEC  11 989  20,23%
François-Michel LAMBERT  24 670  41,64%
Richard MALLIE 22 592 38,13%

Un député EELV dans la circonscription de Rio Tinto et ses boues rouges, personne n’y aurait cru il y an encore quelque temps. Mais la vague rose est passée par là balayant comme beaucoup d’autres le député sortant UMP.

11e circonscription
Votants :  55,72%

Christian KERT 23 531  50,98%
Gaëlle LENFANT 22 630  49,02%

Christian Kert  a finalement résisté à la tourmente qui a emporté une centaine de ses collègues UMP dans toute la France. Mais 900 voix à peine le sépare de son adversaire socialiste Gaelle Lenfant.

12e circonscription
Votants :  57,30%

Paul CUPOLATI 13 089  26,06%
Vincent BURRONI
18 754  37,34%
Eric. DIARD 18 381 36,60%

Elu député en 2002, le maire de Sausset était en tête dimanche dernier et comptait bien incarner la résistance UMP à la vague rose. Il a finalement été emporté dans une triangulaire, permettant au Maire de Chateauneuf les Martigues de retrouver un siège qu’il a occupé il ya 12 ans.

13e circonscription
Votants :  57,63%
Gaby CHARROUX
29 919  60,28%
Béatrix ESPALLARDO 19 717  39,72%

Certains émettaient des doutes sur la discipline républicaine à l’ouest du département. Gaby Charroux les a levé en rassemblant autour de lui les électeurs de gauche du 1er tour et au-delà. Remplaçant l’ancien maire communiste de Port de Bouc, Michel Vaxes, il sera le seul député Front de Gauche du sud de la France.

14e circonscription
Votants : 59,35%

Jean-David CIOT 28 941  53,55%
Maryse JOISSAINS-MASINI 25 107  46,45%

Le résultat de la circonscription d’Aix en Provence a valeur d’exemple National. Espérant surfer sur la vague FN, la députée sortante a très officiellement dragué le Front National. Mais au résultat ses déclarations ont mobilisé les électeurs « républicains » sans qu’elle ait réussi à séduire l’extrême-droite. A méditer à l’heure où la « nouvelle » stratégie de la droite est en chantier. Reste à savoir quelles incidences ce résultat aura sur les municipales. Il se dit en tout cas que Jean David Ciot – maire de Puy-Sainte-Réparade- commence à regarder en direction du cours Mirabeau.

15e circonscription
Votants : 61,52%

Olivia PONSDESSERRE 13 404 22,47%
Bernard REYNES
 24 812 41,60%
Nicette AUBERT 21 434  35,93%

Étrange destin pour le Maire de Chateaurenard exclu de l’UMP pour s’être présenter contre un cacique du parti, Léon Vachet, et l’avoir battu. C’est donc à cet ex-dissident qu’échoit désormais la tâche d’incarner la résistance de la droite libérale dans ce département.

16e circonscription
Votants :  61,48%

Valérie LAUPIES 25 469  48,71%
Michel VAUZELLE
 26 814 51,29%

Décidément les tentatives d’alliances UMP-FN ne portent pas bonheur à ceux qui les affichent. Roland Chassain avait rêvé d’empêcher la réélection de Michel Vauzelle en favorisant la candidate Front National. Raté ! le président de la Région PACA est réélu avec près de 1500 voix d’avance.


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]