Les socialistes choqués par la mort d’Olivier Ferrand
Les socialistes choqués par la mort d’Olivier Ferrand
Par Sylvain Poncet

Olivier Ferrand, fondateur de Terra Nova, club proche du PS, qui venait d’être élu député socialiste de la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône, est décédé samedi matin à Velaux d’un arrêt cardiaque, à 42 ans. L’accident s’est produit aux alentours de 10H30, quand le quadragénaire féru de sport, et qui s’était mis récemment au marathon, s’est effondré dans le jardin de la résidence familiale au retour d’un jogging.

« Il a fait un arrêt cardiaque. Les pompiers n’ont pas réussi à le ranimer », a dit à l’AFP le premier secrétaire de la fédération du PS-13, Jean-David Ciot.  »Il est tombé dans son jardin, c’est sa mère qui l’a découvert », a expliqué, très ému, son suppléant Jean-Pierre Maggi, maire de Velaux, qui avait rendez-vous avec lui à 11H00.

Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone a fait part de son «immense tristesse». «Aujourd’hui, l’Assemblée nationale est en deuil et pleure la disparition d’un tout jeune député apprécié à la fois pour ses grandes qualités humaines et sa remarquable intelligence», écrit dans un communiqué  Claude Bartolone, qui évoque «un véritable choc pour toutes celles et ceux qui l’aiment et le respectent».

«Ancien conseiller de Lionel Jospin et de Romano Prodi, Olivier Ferrand créa, avec Terra Nova, qu’il lança en 2008, un lieu de confrontation des idées, une vraie force de proposition et d’anticipation», écrit également François Hollande, dans un communiqué diffusé par l’Elysée. «Il était l’un de ces talents dont la République pouvait s’enorgueillir, et dont l’avenir était plein de promesses. Sa voix manquera à l’Assemblée nationale», ajoute le Président de la République, qui adresse ses «condoléances attristées» aux proches du tout nouveau député des Bouches-du-Rhône

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a également fait part samedi de «sa vive émotion» et «profonde tristesse» à l’annonce du décès du député PS Olivier Ferrand.  «J’apprends avec une vive émotion et une profonde tristesse la disparition brutale d’Olivier Ferrand. C’est un immense choc pour moi, pour les socialistes, comme pour tous ceux qui avaient la chance de le côtoyer», écrit Martine Aubry dans un communiqué. «Aujourd’hui la France perd un homme qui incarnait admirablement la génération du changement arrivée au Palais Bourbon. Elle perd un homme pour qui l’engagement public n’était pas séparable du débat d’idées. Intellectuel passionné, il était une des figures de la jeune génération politique qui remuait les idées avec passion et novation à la tête de la fondation Terra nova», ajoute la première secrétaire.

Un choc pour le PS des Bouches-du-Rhône

 

 

Pour son suppléant, le maire de Velaux Jean-Pierre Maggi, « son départ est un choc terrible« . « Arrière petit-fils d’un maire de Velaux, descendant d’un président du Conseil général, sa famille a marqué l’histoire de Velaux et lui même avait commencé de la marquer le 17 juin dernier en devenant le premier député socialiste du territoire depuis plus de 50 ans. Olivier incarnait le renouveau, l’avenir, la force de travail et la vitalité. Tout le monde le connaissait intelligent et cultivé mais nous avons découvert un homme modeste, généreux et humaniste. Nous avions noué des liens extrêmement forts. Notre collaboration allait bien au-delà de l’action politique et aujourd’hui, je ne perds pas seulement un député, un militant, mais je perds un ami, un fils. (…) Avec la disparition d’Olivier, notre ville, notre circonscription, notre département, notre
pays perdent un de leurs fils les plus prometteurs.
 »

« Il était un grand ami et une personnalité d’une valeur exceptionnelle et d’une grande intelligence, a réagi Michel Vauzelle, député et président PS de la Région Paca. Les valeurs et la réflexion qu’il portait étaient précieuses pour que nous puissions agir pour lutter contre les effets de la mondialisation et du libéralisme. Olivier Ferrand a beaucoup apporté au Parti Socialiste, à la gauche et à la République aujourd’hui endeuillés par sa disparition brutale, dramatique et si douloureuse. Elle intervient à un moment essentiel après la victoire de la gauche en France. C’est un choc pour nous tous.« 

« Je suis effondré, a confié Eugène Caselli, président socialiste de MPM. Olivier Ferrand était un ami de longue date, Nous devions déjeuner ensemble le 7 juillet. C’était un garçon brillant, une des valeurs montantes du PS. Après la rude et belle bataille de son élection, il était promis à un grand avenir, notamment ministériel. Je suis sous le choc.« 

Jean-Noël Guérini, président PS du Conseil général des Bouches-du-Rhône, dit son « immense tristesse« . « Il représentait l’avenir, pour nos territoires et pour le parti socialiste. Il se battait, pied à pied, pour réconcilier son pays avec les valeurs de la République et sa vision, ses convictions et sa passion nous manqueront.
Sa jeunesse, sa force de proposition, sa capacité à débattre et à dégager l’horizon de la social démocratie avaient fait de lui un intellectuel indispensable à notre société et lui auraient permis d’être un élu talentueux, inscrivant dans la réalité de ses combats quotidiens toutes les promesses du renouveau, dans les Bouches-du-Rhône, comme à Paris. »

La député PS, ministre déléguée chargée des personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, s’est dite« bouleversée par cette nouvelle si brutale. La gauche vient de perdre une personnalité, une homme initiateur de nouvelles d’idées. J’ai eu l’occasion de voir le profond désir de changement qu’il avait chevillé au corps. Il était aussi un acteur de la rénovation du PS dans notre département. »


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]