Marseille: polémique autour des crèches
Par Michel Allione

L es élus marseillais se sont retrouvés lundi 9 juillet Place Bargemon pour la dernière séance du conseil municipal avant les vacances. Pas de grosses délibération, mais le conseil municipal marseillais trouvent toujours le moyen de nourrir une polémique. En l’occurrence, c’était la politique marseillaise en matière de crèche et plus largement de petite enfance qui s’est trouvée sous les feux de la rampes. Il est vrai que les remous autour de la « crèche clandestine dans le 1er arrondissement fin juin n’a rendu le sujet que plus sensible. C’est au détour d’une délibération annonçant le raccourcissement de la journée de crèche d’une demi heure que les débats se sont animés. Et poussée par le maire deMarseille, Colette Babouchian, déléguée aux crèches et à la petite enfance a tenté de redorer un blason quelque peu terni par l’affaire: « On n’a pas à rougir de notre politique, en 17 ans on a multiplié par deux les places d’accueil. Et sur Marseille, tout moyen confondu, il y a 15 728 places ». La réaction ne se faisait pas attendre sur les bancs de l’opposition, Samia Ghali et Patrick Mennucci pour le PS et Christian Pellicani pour le Front de Gauche montant successivement au créneau.

« Autant d’autosatisfaction m’inquiète » lançait la maire des quartiers nord. En réalité ce que dénonce l’opposition, c’est le mélange des genres: « Comme on disait quand on était petits, Jean Claude Gaudin mélange des carottes et des navets, sourit Patrick Menucci, et englobe crèches municipales et associatives, ou d’entreprises, ce qui n’est pas du tout la même chose. Prenons l’exemple de la crèche de la caisse d’Epargne qui n’est pas accessible a tous ». Pour Christian Pellicani, « Jean claude Gaudin se contente de favoriser l’émergence d’un secteur associatif qui vit la galère, doit faire appel à des emplois aidés ou à des financements complémentaires de l’Etat ou de la caisse d’Allocations familiales qui n’arrivent pas toujours en temps et en heure.  En réalité, il a bien fait créer des milliers de places de crèches…privées mais avec les conséquences visibles, dans l’indigence de moyens mis à la disposition et des enfants et des parents ».

Patrick Mennucci considère qu’au delà de la pénurie des places, c’est le mode d’attribution que les marseillais ne comprennent pas: « Nous savons tous que c’est le clientélisme qui prévaut.Des familles nous racontent qu’on leur demandes si elles connaissent tel élu, quelqu’un au cabinet du maire ou si elles ont des accointances avec tel syndicat… »

Les élus sont partis en vacances sur ces bonnes paroles, mais nul doute que la polémique repartira de plus belle à la rentrée.


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]