Affaires : les appels à la moralisation de la vie publique se multiplient
Par Michel Allione

L a semaine aura été plutôt chargée, sur le front des affaires.

Et même si « l’affaire Cahuzac » a largement occupé les espaces presse et politique, à Marseille, le juge Duchaine continue d’avancer au rythme que lui permettent les évènements.

Mardi matin, Jean-Noël et Alexandre Guérini étaient convoqués à la caserne Beauvau ou une équipe composées de gendarmes et de douaniers dans un des volets de l’affaire portant sur les marchés publics présumés frauduleux dans le département des bouches du Rhône.

Si la garde à vue du président du conseil général devait être levée en raison d’un malaise cardiaque nécessitant une hospitalisation, celle de « Monsieur frère » comme l’appellent ses détracteurs est allée à son terme. Jeudi matin Alexandre Guérini avait été déféré devant le juge Duchaine qui lui a signifié une troisième mise en examen pour « association de malfaiteurs en vue de la corruption active, du trafic d’influence et du détournement de fonds publics », « trafic d’influence » et « corruption active ».

Comme prévu, Alexandre Guérini a quitté le palais libre, le juge Duchaine ayant estimé qu’il n’y avait plus lieu à ce stade de l’affaire d’exercer un contrôle judiciaire.

Quant à Jean noël Guérini, sa garde à vue ayant du être levée après son malaise, elle ne peut être reprise, et le président du conseil Général sera reçu ultérieurement par le Juge Duchaine qui lui posera en direct les questions que devaient examiner l’équipe chargée de l’interroger mardi dernier.

En finir avec le clientélisme et la corruption

Si les derniers développements sont un peu passés au second plan dans le contexte national, l’affaire Cahuzac, n’a fait que renforcer les appels à la moralisation de la vie politique.

Ainsi, Marie-Arlette Carlotti a réitéré vendredi un appel à la moralisation de la vie publique marseillaise.

La ministre s’était abstenue la semaine dernière de voter la prise en charge de certains frais de défense de Jean Noel Guérini par le conseil général. La délibération votée par une majorité d’élus du département ne porte que sur les frais de justice pour diffamation intenté par le président et ne présente a priori aucun caractère d’illégalité. « Mais, rétorque Marie Arlette Carlotti, dans cette situation particulière, ce que le droit permet, la morale la plus élémentaire le réprouve».

Marie-Arlette Carlotti qui a fait de la moralisation de la vie politique à Marseille l’un de ces thèmes de campagne pour la candidature aux Municipales estime dans un communiqué que « l’exemplarité de la gouvernance dans les Bouches-du-Rhône et en particularité à Marseille est la condition sine qua non du rebond de la ville ».

« Je combats depuis des années ce système incarné par Jean-Noël Guérini réaffirme-t-elle. Je le combats frontalement au sein du Conseil général comme au sein de la Fédération socialistes des Bouches-du-Rhône. Aujourd’hui la réaction de milliers de marseillais me conforte dans le combat que je mène depuis de nombreuses années. »

En l’occurrence, MAC fait référence à deux pétitions qui circulent actuellement sur le net et qui ont recueillis plus de 5000 signatures.

Jeudi, la fédération communiste de Bouches du Rhône avait consacré un communiqué à la « crise de la démocratie », appelant à une refondation de la République ». Le texte englobait tout à la fois l’affaire Cahuzac et les enquêtes en cours dans les Bouches du Rhône. « La justice doit maintenant passer en toute indépendance, estime l’exécutif départemental du PCF, et permettre, dans un sens ou dans l’autre, de lever le doute qui s’est désormais installé. Si les faits sont avérés, leurs auteurs devront être sanctionnés fermement pour leurs délits ».

Dans les Bouches-du-Rhône comme ailleurs, indique le communiqué, les communistes ont toujours à la fois dénoncé les affaires et refusé leur instrumentalisation politique. Nous voulons être débarrassés du clientélisme et de la corruption. Que le pouvoir revienne au peuple, pleinement ».


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]