L’OM malade de la presse
Par Michel Allione

C ontre vents et marée, l’OM a décidé de s’entêter dans son attitude de république bananière et de maintenir le « règlement intérieur » contraire à la liberté de la presse et au droit fondamental d’informer qu’elle entend imposer désormais comme la règle à la Commanderie.

Pour mémoire, il s’agit de douze pages rédigées dans un français d’avocat – grammaticalement correct mais rigide et surtout dirigiste – qui détaille par le menu les usages en cours au Centre d’entrainement.  Certains paragraphes prêtent surtout à rire, comme l’obligation d’une tenue correcte et celle d’écraser les mégots de cigarettes dans les cendriers (sic). D’autres dénotent en revanche d’une bien curieuse conception de la liberté d’informer. Par exemple l’OM s’arrogerait le droit de choisir les médias dignes d’être « invités » à la Commanderie. Mais qu’on se comprenne bien le choix ne se feraient pas entre les professionnels et les autres. Au sein même des professionnels, répertoriés, reconnus par les organismes et les ministères, il y aurait les grata et les non grata. Et même les grata de temps en temps. En fonction de quoi ? Que celui qui évoque le mot censure sorte tout de suite !

Autre exemple, la présence d’un « tuteur » de la communication lors des interviewes individuelles avec les joueurs et le droit qu’il peut s’octroyer d’interrompre le rendez-vous en fonction des questions posées. Aucun homme politique, dans une démocratie bien sûr, n’y avait encore pensé…

Et que dire de cette interdiction de publier quelque information que ce soit dans l’heure qui suit la conférence de presse. Décision d’autant plus imbécile que les conf de presse étant diffusée en direct sur le site officiel de l’OM, il faudrait être le « maitre du monde » pour prétendre la faire respecter. Idem pour l’interdiction de twitter dans la salle de conférence.

Le pire c’est que le rédacteur du document se moque ouvertement des journalistes en écrivant qu’il a été élaboré pour améliorer les conditions de travail ( ?). Et pousse le bouchon un peu plus (trop) loin en affirmant qu’il tient compte des remarques faites par certains confrères durant toutes l’année. Même à Marseille, je ne connais aucun journaliste capable à ce point de se tirer une rafale de kalachnikov dans le pied.

Si l’objectif de l’OM était d’empêcher toute critique à son encontre, il lui vaudrait mieux revoir son plan com.

D’ailleurs, devant la réaction qu’elle n’attendait pas si vive, la direction de l’OM a diffusé un communiqué pour indiquer que ces mesures ne seraient applicables qu’au démarrage de la saison, laissant entrevoir qu’il était possible de discuter de quelques aménagements.

Vendredi donc, les journalistes qui suivent l’OM tout au long de l’année ont décidé d’interpeller la communication de l’OM sur sa réelle volonté. La question posée en conférence de presse a reçu une « agréable » fin de non recevoir. Mais le président de la section Provence de l’UJSF a été reçu par le responsable de la com. Ce dernier  lui a confirmé qu’une discussion était envisageable, mais, sur la base du document déjà rédigé.

De leur côté, les journalistes, soutenus par leurs directions, mettent comme préalable à tout discussion l’abrogation de ce texte qu’ils jugent inacceptables. (regarder à ce propos notre reportage vidéo)

A par ça, Giannelli Imbula a signé à l’OM. Mais ça si le fameux règlement nous était appliqué, j’aurais tout juste le droit de vous donner le lien vous permettant de trouver la communication – c’est à dire une info sans le sens critique – sur le site officiel…


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]