Marseille : polémique autour de « la prise d’otage » à l’hôpital Nord
Marseille : polémique autour de « la prise d’otage » à l’hôpital Nord
Par Michel Allione

Q ue s’est-il dans la nuit du 12 au 13 aout à l’hôpital Nord de Marseille ? C’est le journal La Provence paru jeudi matin qui a mis le feu aux poudres en révélant «une prise d’otage » qui aurait été « passée sous silence ».

Selon l’article publié jeudi matin, un patient admis aux urgences après avoir été victime d’une tentative de règlement de comptes aurait fait irruption dans les couloirs du service de chirurgie thoracique, arme à la main, prétendant empêcher quiconque de quitter les lieux. Prévenues par le service de sécurité de l’hôpital, les forces de l’ordre seraient intervenues pour appréhender le prévenu. L’arme n’ a pas été retrouvée t l’individu a été exclu de l’hôpital mais laissé libre. « Les soignants qui ont été victimes de l’agression n’ont pas porté plainte car ils ne voulaient pas donner leur identité par peur des représailles », indique dans cet article l’AP-HM.

Rien n’a été caché selon AP-HM

Mais dans la matinée, l’AP-HM s’insurge : « L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille ne peut rester sans réaction devant les affirmations de certains médias quant à une éventuelle « prise d’otages passée sous silence », indique-t-elle dans un communiqué. « La Direction générale tient à réaffirmer que rien n’a été caché, bien au contraire poursuit le communiqué, c’est d’ailleurs sur la base de cet événement et de l’agression par arme blanche d’un infirmier (aux urgences de la conception NDLR) que le Directeur général a très exceptionnellement sollicité par courrier du 19 août l’aide des pouvoirs publics, après consultation du maire de Marseille, président du conseil de surveillance et en relation étroite avec le directeur général de l’Agence Régionale de Santé ». 

L’affirmation est confirmée par Marie Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès du ministre des affaires sociales et de la santé qui participait à la rencontre entre Jean Marc Ayrault, la direction de l’AP-HM et les personnels soignants de la conception le 20 aout dernier : « Le directeur de l’AP-HM en a fait état devant le Premier Ministre le 20 août 2013 lors d’une réunion au service des urgences de l’hôpital de la conception. L’affaire était donc connue de tous, à l’exception semble-t-il de certains parlementaires qui étaient pourtant représentés à cette réunion ».
Allusion directe aux réactions dès l’annonce de l’article de la Provence : « je n’en n’ avait pas connaissance précise le sénateur Maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et la direction générale des hôpitaux ne me l’avait pas indiqué ». De son côté Patrick Mennucci, adversaire de Marie Arlette Carlotti aux primaires socialistes pour les Municipales s’était déclaré « stupéfait » que l’AP-HM n’ait pas porté plainte.

L’individu entendu jeudi après midi

La direction de l’AP-HM a aussi répondu sur ce point dans son communiqué : « (…)une administration, sauf cas extrêmement encadré par la jurisprudence, ne peut se constituer partie civile au lieu et place d’un de ses salariés, dès lors qu’elle n’est pas la victime directe de l’infraction. Dans cette affaire,  rappelle-t-elle, les soignants n’ayant pas souhaité déposer plainte par crainte de représailles et en l’absence de flagrant délit (l’arme n’ayant pas été retrouvée sur le patient), il n’a pas été possible de saisir le procureur de la République ».

Ceci dit, le parquet a ouvert une enquête, d’autant plus qu’une information est déjà ouverte dans le cadre du règlement de compte dont a été l’objet l’individu ? Des éclaircissements devraient être apportés dans la journée avec son audition.

©Infos-Marseille.fr


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]