Marseille : Pacte national ou réunion pour rien ?
Par Michel Allione

L a question se posait avant, elle demeure à l’issue de la table ronde de parlementaires marseillais tenue en préfecture samedi à l’initiative du gouvernement.

L’idée d’un pacte national pour Marseille, lancée un peu à la hâte après les deux derniers règlements de comptes dans la cité phocéenne avait quelques allures d’affichage médiatique dans lequel on retrouverait pêle-mêle des déclarations d’intentions habillées de quelques mesures déjà prévues dans la foulée du conseil interministériel de septembre denier.

Mais ceux qui en attendaient « l’union sacrée » en sont pour leurs frais.

La matinée avait commencé par un coup d’éclat du maire des 1-7, Patrick Mennucci, contrarié d’avoir à s’asseoir à la même table ronde que Jean Noel Guerini : « ma grand mère disait toujours : quand tu veux nettoyer ta cage d’escalier il faut toujours commencer par le haut… » Malgré les conseils de sa mémé, Patrick Mennucci restera à la table ronde, « par respect pour le travail de Manuel Valls ».

Autre entorse à l’union sacrée, cette polémique qui enfle en pleine réunion. La sénatrice communiste Isabelle Pasquier est en train de développer sa vision des besoins pour Marseille quand certains élus en accusent d’autres d’avoir twitter de fausses informations sur les débats qui sont en train de se tenir. De fait, de l’autre côté de la porte, la rumeur s’est répandue chez les journalistes : « il paraît que ça chauffe drôlement ! » L’incident fournira au Président du Conseil Général l’occasion qu’il attendait depuis de la matinée : « celui qui n’est pas à sa place ici, lance Jean Noel Guerini lors de la conférence de presse, c’est celui qui twitte ! »

Alors peut-être accusera-t-on les journalistes de n’avoir retenu que les anecdotes de la matinée. Mais c’est sans doute parce qu’il n’y avait rien de plus fort à retenir.

Il suffit pour s’en convaincre de reprendre les propos de Michel Cadot. « Cette réunion , explique le préfet de Région, est constructive parce qu’elle a permis d’affirmer une volonté collective avec l’ensemble des élus sur les questions de sécurité et de cohésion sociale dans une démarche résolue, déterminer pour répondre aux attentes des Marseillais en matière de résultats ».

Je mets au défi quiconque de partir au combat avec une telle phrase pour faire reculer l’insécurité et la pauvreté qui frappent de nombreux quartiers marseillais.

On pouvait attendre d’un « pacte national pour Marseille » qu’il porte des ambitions plus grandes que l’annonce de nouveaux renforts de police. Les autres réponses font toujours cruellement défaut faute de moyens mis sur la table. Ou de volonté idéologique. Le véto posé par la mairie de Marseille sur les emplois d’avenir est totalement incompréhensible.  Dans le même temps, même si tout est bon à prendre, c’est une bien piètre réponse pour une ville qui a besoin de plus de 100 000 emplois.

Mais plusieurs intervenants l’on souligné toute la matinée : « la table ronde n’est pas une fin en soi, c’est le début d’une nouvelle méthode de travail ». Dont acte, puisqu’au fond, c’est ce qui manque le plus.

©Infos-Marseille.fr


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]