Marseille: un pacte national pour quoi faire ?
Marseille: un pacte national pour quoi faire ?
Par Michel Allione

L e 6 septembre 2012, le gouvernement tenait un conseil interministériel consacré à Marseille pour faire face à la vague de violence et de règlement de comptes qui venait de secouer la cité phocéenne.

230 policiers plus tard, c’est en préfecture que les élus locaux vont célébrer l’anniversaire de ce comité interministériel par  un « pacte national ».

L’idée, aux contours mal définis, en revient à Manuel Valls qui l’a annoncé vendredi après deux nouveaux règlements de comptes à Marseille et La Ciotat.

« J’ai demandé, déclarait-il, au préfet de région et au préfet de police de recevoir très vite l’ensemble des élus pour définir ce travail en commun ».

Depuis elle a reçu le soutien de François Hollande. De St Petersbourg où il participe au G20, le président de la République a commenté l’initiative de Manuel Valls : «C’est une bonne démarche que celle du ministre de l’Intérieur de favoriser le rassemblement, une forme de pacte national pour dire que Marseille mérite mieux que cette image».

Alors OK ! On peut comprendre la symbolique de tout un peuple qui soutiendrait les Marseillais Va, donc pour le « national ». Mais un pacte sur quoi, avec quelle finalité, quels résultats pour Marseille et les Marseillais ?

L’intitulé de la réunion convoquée par le préfet devrait nous donner quelques indications : « une réunion de travail sur la sécurité, traitée dans une approche globale comprenant l’éducation, la santé, l’emploi, l’habitat et le volet social». N’était-ce pas déjà le contenu du conseil interministériel du six septembre dont, pour l’instant, la principale conséquence c’est la grande métropole, imposée faute d’avoir convaincue ?

Mais les déclarations de François Hollande, comme de Manuel Valls laissent entrevoir d’autres raisons : «Il faut mettre de côté, considère le ministre de l’Intérieur, à l’approche notamment des élections municipales, les querelles politiques pour réussir cette guerre contre le trafic de drogue, ce combat contre la délinquance» ; « c’est bien qu’il y ait ce pacte, commente le Président, y compris parce que nous sommes à la veille d’élections municipales, qu’il y a des concurrences multiples, y compris à l’intérieur d’un parti et qu’il vaut mieux que toutes les personnalités aillent dans le même sens ».

Il est vrai que si l’on entend bien les réactions des adversaires de la primaires socialiste, « tout le monde ne va pas dans le même sens » : Marie-Arlette Carlotti  (solidarité gouvernementale oblige) et Patrick Mennucci (proche de la mouvance du ministre de l’Intérieur)ont d’emblée soutenu  les déclarations de Manuel Valls. Eugène Caselli aussi, mais de façon plus discrète  en appelant à « un front commun contre l’insécurité ».

Samia Ghali, en revanche, n’a pas mâché ses mots : « Ce sera une énième table ronde, a-t-elle déclaré au micro de RMC vendredi matin, je suis prête à aller à toutes les réunions, mais qu’elles servent à quelque chose. Si c’est juste pour la photo, je n’irai pas »

A droite, Jean Claude Gaudin a mis de l’eau dans son vin. Après quelques déclarations intempestives, il se dit aujourd’hui « prêt à unir ses efforts » avec le gouvernement socialiste. Mais le sénateur UMP Bruno Gilles, lui a déjà annoncé qu’il ne participerait pas « au simulacre de concertation auquel nous convie ce gouvernement qui n’aime pas Marseille ».

Du côté du PCF, on a déjà fait savoir que la sénatrice communiste Isabelle Pasquet participera bien à la réunion en préfecture. Pour autant, dans une interview accordée à l’Humanité, Jean Marc Coppola, chef de file des communistes pour les municipales à Marseille a déjà prévenu : « On ne peut pas faire une réunion au sommet avec tous les élus et ne pas apporter de solutions pour l’emploi dans cette ville qui compte 25 des 100 territoires les plus pauvres de France ». « De même, rajoute le vice président de la Région PACA, quels moyens envisage-t-on en terme de sécurité au quotidien? Nous n’avons pas besoin de compagnie de CRS en plus, mais d’une vraie police de proximité, qui travaille en réseau avec les acteurs sociaux, médicaux, associatifs… Les belles phrases sans moyens derrière ne servent à rien »…

©Infos-Marseille.fr

 


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]