Marseille : du bashing au thermobrossage
Marseille : du bashing au thermobrossage
Par Michel Allione

On allait voir ce qu’on allait voir ! Selon une expression consacrée chez les jeuns, cette séance du conseil municipal de la ville de Marseille allait forcément déchirer. Depuis plusieurs jours déjà nombre d’élus de la majorité avait fait passer le message : Le maire et son équipe allait s’expliquer sur les conclusions de la chambre régionale des comptes. Du coup cette séance vaudrait le détour et on allait voir ce qu’on allait voir.

Alors, forcément, on a fait le détour – de toute façon on l’aurait fait quand même, c’est notre métier- mais on a n’a pas vu grand chose. Ou plutôt pas grand chose de convaincant. Sur le fond, l’équipe municipale, interpellée par Felix Weygand,(PS), Jean Marc Coppola (Front de Gauche) et Karim Zeribi (EELV), en fait beaucoup pour justifier l’hébergement des matches pendant les travaux faisant même quelque fois dans le simplisme outrancier qui consisterait à présenter les supporters marseillais comme des sans-abris que la fermeture du stade aurait mis en danger. Parce qu’il est évident que qu’on aurait choisi le Parc des Princes où quelque autre stade du même degré d’hostilité pour abriter les matches. Quant au reste, Jean Louis Tourret distille à l’envi le même crédo : « Le stade Vélodrome ne coûte pas grand chose et ne coûtera probablement rien ». Au passage, il annonce quand même que la ville va adhérer aux conclusions du rapport concernant le loyer. Sauf que la chambre Régionale des comptes avance un chiffre raisonnable autour de 8 millions d’euros et l’adjoint aux finances avance lui celui de 2 ou 3 millions.

Et la colère de Jean-Claude Gaudin, au calcul médiatique logique en campagne électorale même quand on n’est pas –encore- candidat, tourne autour de ce nouveau mot que la majorité UMP n’a pas encore réussi à traduire en Marseillais : le bashing.

Alors lundi matin, dans l’hémicycle phocéen on a pris un contrepied de folie en cultivant  l’apologie du Maire. Toute la garde rapprochée s’est reliée pour porter son denier au culte de Jean Claude Gaudin. Pas une intervention qui n’ait commencé par « vous avez eu raison Monsieur le Maire… » pas un dossier qui n’ait été ouvert par ce nouveau sésame : « vous avez bien fait Monsieur le Maire… »

Tous pourtant ne participent pas à la curie. Guy Teissier, par exemple ne semble pas manifester un gout exacerbé pour le thermobrossage ambiant.

Chacune des critiques  ne s’en heurte pas moins à l’autosatisfaction de l’exécutif marseillais.

Tandis d’ailleurs que la majorité vante son passé, l’opposition stigmatise son présent  l’accusant de continuer de vendre Marseille par parcelle pour des construction de luxe : « Chaque fois que nous voulons construire quelque chose, lancera Jean Claude Gaudin, nous nous heurtons à votre hostilité. Vous ne voulez que des HLM parce que vous pensez pouvoir les distribuer à votre clientèle électorale, mais vous n’avez toujours pas compris que c’est à Monsieur Marandat (seul élu FN à la mairie de Marseille) que vous rendez service ».

Et puis il lui arrive aussi de déraper comme quand il lance à propos du dossier Giraudon : « heureusement qu’on a fait construire un mur sans quoi vous auriez déjà un squatt de Roms… »

Qu’il est loin le Maire benoit qui jouait les sages méditant sur la butte des Carmes. Le candidat est de retour, sans aucun doute émoussé par les années de pouvoir mais qui veut montrer au sien que la combattivité est toujours là. Ça nous promet de beaux jours à venir…

 

 

 


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]