Primaires à Marseille : Marie Arlette Carlotti ne lâche pas l’affaire
Par Michel Allione

A mbiance maussade dimanche soir à la permanence de Marie Arlette Carlotti. Longtemps donnée favorite de la primaire socialiste, la ministre déléguée aux personnes en situation de Handicap et à la lutte contre l’exclusion aura finalement raté la deuxième place sur le podium de 230 voix.

Evidemment il serait tentant de voir dans cette élimination une condamnation de la politique gouvernementale dont elle était forcément le porte-drapeau. Mais la politique, même locale s’accommode mal des raccourcis. Bien sûr l’action gouvernementale a fait des dégâts dans la motivation des électeurs de gauche. Pourtant les plus de 20.000 électeurs ayant participé à ce premier tour inciterait plutôt  à infirmer le poids de la politique nationale dans ce scrutin et le vote – sanction contre la représentante du gouvernement Ayrault à Marseille. C’est en effet beaucoup plus que ce que les observateurs les plus militants et les plus optimistes avaient rêvé. Samedi encore, dans le secret des permanences on aurait sorti le champagne a plus de 10.000 votants.

Et puis, on constatera que le second finaliste, Patrick Mennucci, même s’il n’est pas ministre n’a jamais boudé son soutien au gouvernement Ayrault, ni à Manuel Valls, à part sur la question Rom.

Non, il y a dans ce résultat quelque chose de très local. Au delà de la polémique sur les mini-bus, ainsi d’ailleurs que les divers incidents qui ont émaillé le scrutin toute la journée, disons que c’est sur le terrain  et son ancrage que s’est jouée la mobilisation. Et à ce jeu là le calendrier gouvernemental imposant à MAC une présence marseillaise à temps partiel ne lui a sans doute pas permis de rivaliser.

Marie Arlette Carlotti prendra certainement le temps d’analyser toutes ces données… Elle essaiera de comprendre comment le PS a loupé le coche de sa rénovation marseillaise à l’été 2012. Elle réfléchira sans doute a tout ce qu’elle a tenté de bousculer depuis sa victoire contre Renaud Muselier lors des législatives qui a laissé quelques remontées gastriques aux militants de l’UMP et en particulier du côté de la mairie des 4-5…

Mais hier soir, elle a dit à ses militants que le temps de l’action n’était pas fini, confirmant qu’elle déposerait un dossier de recours devant la haute autorité des primaires, et annonçant la poursuite de son combat contre le clientélisme aux côté de Patrick Mennucci.

Restait la question de son avenir personnel. Lundi matin Jean Marc Ayrault l’a confortée dans sa position au sein du gouvernement, tandis que Samia Ghali lui conseillait de démissionner.

Et comme me le soufflait un ami journaliste « pendant ce temps-là Jean Noel promenait avec son chien ».


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]