Gignac veut un OM irréprochable
Par Michel Allione

P ourquoi le cacher, cela faisait un moment qu’on s’ennuyait dans les conférences de presse de joueurs – devrait-on dire de remplaçants – que l’on nous proposait à la Commanderie. Mardi soir, André-Pierre Gignac est venu mettre un peu d’ambiance dans tout cela. Il le dit lui même  « je ne suis pas venu là pour être pessimiste mais pour apporter un peu d’optimisme dans cette salle de presse ».
Et il avait sans doute raison : entre redondance et langue de bois notre moral, à nous journalistes, commençait à être entamé par ces quelques poètes à la rime aussi pauvre que leur sens tactique.
Mais Dédé, lui est fait d’un autre bois ! De ce club dont il est  supporter dans le berceau, il a  pris la devise sur le terrain et dans la vie :   « Droit au but ». Et hier en conf de presse, son jeu était en première intention, sans feinte de corps.
Pas le genre, par exemple à se cacher derrière la pression et les évènements des derniers jours à l’OM : « je ne peux pas répondre à la place des autres, mais pour moi, j’ai vécu des choses bien pire ici. Les supporters ont le droit de dire ce qu’il pensent même si je crois moi qu’ils auraient pu le dire avec moins de violence ».  Ce qui ne l’empêche pas au passage de stigmatiser « le manque de professionnalisme » dont les joueurs ont fait preuve notamment contre Nice.
Mais il ne s’inquiète pas :  « ils siffleront peut-être pendant cinq minutes mais à la première occasion de l’OM il ne pourront pas s’empêcher de se lever et de crier. Ils aiment leur club comme nous on aime notre club. C’est comme ça, c’est Marseille, c’est l’extrême».
Lucide, Gignac connaît bien le paradoxe de la situation : cet OM en pleine crise de confiance conserve une chance de revenir rapidement dans la course avec trois matches consécutifs à jouer au vélodrome : « On attend ces trois matches avec impatience et l’objectif  c’est de prendre au minimum sept points ».
Mais pour cela, Gignac prévient il faudra « que les têtes se remettent à l’endroit ». « Il est impensable que l’on vienne ici en croyant qu’on est au .dessus de l’institution OM  et je pense qu’il y en a qui devraient s’en souvenir ». Sans en faire des tonnes, il confirmera qu’il y a eu quelques « recadrages ». Mais en leader de vestiaire il annonce la couleur, presque comme une causerie d’avant match : «demain peu importe la manière, je veux qu’on prenne les trois points. Que l’état d’esprit soit irréprochable, que chacun fasse son job et joue pour son coéquipier… que tout le monde soit fier de porter ce maillot. On le doit à nos supporters. Il y en a qui sont à l’usine, qui paie leur place pour venir au stade et sortir de leur environnement. C’est ça l’institution Marseille et c’est plus fort que n’importe quel joueur. Donc demain, l’état d’esprit et la gagne ! »


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]