Municipales : les enseignements du sondage CSA sur Marseille
Municipales : les enseignements du sondage CSA sur MarseilleMunicipales : les enseignements du sondage CSA sur Marseille
Par Michel Allione

C ’est bien connu, chacun peut aller chercher  dans un sondage ce qu’il espérait y trouver. Et c’est bien sûr le cas pour le dernier en date sur les Municipales à Marseille, réalisé par  CSA pour le compte du Figaro, d’Orange et de BFM.

Mais plutôt que d’en faire une lecture supersonique au risque de raccourcis trompeurs, mieux vaut prendre le temps d’examiner tous les paramètres, au demeurant très intéressant que nous livre ce sondage.

D’abord l’intérêt que portent les Marseillais au scrutin municipal. Ils sont 71% a dire s’intéresser un peu ou beaucoup aux élections de mars prochain. C’est nous dit-on inférieur à la moyenne nationale (74%). Mais cette moyenne prend en compte toutes les petites communes où les municipales font en règle générale de gros scores de participation. A ce sujet, à deux mois du premier tour, les Marseillais affirment qu’ils iront voter à plus de 56%. On peut donc penser que d’ici mars, les 57,7% de participation de 2008 seront atteint voire dépassé.

Le deuxième enseignement intéressant, c’est la motivation des électeurs : Les Marseillais le disent à 56%, ils se prononceront sur des considérations purement locales. Ils seront seulement 28% à vouloir sanctionner la politique gouvernementale et 7% à vouloir la défendre.

Enfin, 68% des électeurs marseillais considèrent qu’il « faut changer en profondeur l’action municipale ». Certes le pourcentage est en recul, et cela s’explique sans doute par l’entrée en campagne de Jean-Claude Gaudin, mais l’idée elle, reste très largement majoritaire.

Une traduction pas forcément linéaire

Ils sont 22% a souhaiter que « l’action municipale continue comme elle est menée actuellement ».

Mais la traduction en terme d’intention de vote ne se fait pas de façon linéaire.

Avec 37% d’intention de vote au premier tour, Jean Claude Gaudin  doit de toute façon intégrer qu’une grosse partie de son électorat aspire aussi à un changement profond de la politique municipale en vigueur. Et c’est peut-être de sa capacité à les convaincre qu’il en est capable que dépend son avenir municipal.

Derrière Patrick Mennucci, à la tête d’une liste PS-EELV est en embuscade avec 31% des suffrages.

C’est 1% de moins que la somme des intentions de vote pour le PS et la liste EELV relevé en octobre dernier.

Sans doute faut il y voir deux raisons :

- L’accord PS EELV ne semble pas faire l’unanimité chez les écologistes.

- L’entrée en campagne du Front de Gauche offre une perspective pour les électeurs de gauche qui ne souhaitent voter socialiste au 1er tour.

Jean-Marc Coppola est d’ailleurs crédité de 9% (+1).

Le Front National, annoncé au plus haut par nombre de médias est en perte de vitesse dans les intentions de vote des Marseillais passant de 22 à 17%. Stéphane Ravier paye d’abord la volonté des Marseillais de donner à ce scrutin une importance d’abord locale.

Voilà qui montre aussi le peu de crédit que les électeurs marseillais portent aux « capacités gestionnaire du FN.

Pour le reste, la liste Modem dirigée par Jean Luc Benhamias ne décolle pas à 3%. Une liste « Le Sursaut » recueillerait aux alentours d’1%.  Tout comme une liste d’extrême – gauche. Les autres listes (Lisette Narducci dans les 2-3 ou Robert Assante dans les 11-12) totalisent 2% d’intentions de vote.

On notera au passage que 16% des personnes interrogées n’expriment pas d’intentions de vote.

Au deuxième tour, Jean Claude Gaudin semble une nouvelle fois bénéficier de l’effet « entrée en campagne ». Avec 42%il passe en tête grâce à un point qu’il parvient à gratter sur le FN.

Patrick Mennucci reste stable à 41%, tandis que Stéphane Ravier, finalement peu présent dans la campagne de terrain, perd un point, donc à 17%.

On voit donc que les jeux sont loin d’être faits.

D’autant que 21% des personnes interrogées ne se sont prononcées sur leurs intentions pour le second tour. Par ailleurs, la marge d’erreur annoncée par l’institut CSA lui même est de 3% pour un pourcentage autour de 40%.

Mais on notera aussi que c’est le candidat socialiste qui dispose de la meilleure marge de progression.  Le total des intentions de vote pour toutes les mouvances de la gauche et du Modem qui avait soutenu la liste de gauche en 2008 atteint en effet 45%. A condition qu’il sache les convaincre qu’il incarne le changement souhaité par la majorité des Marseillais.


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]