Marseille : le pari flou de Pape Diouf pour la mairie
Par Michel Allione

C’était sans doute le secret le moins bien gardé de la vie politique marseillaise de ces dernières semaines. Mais ouf, ça y est : Pape Diouf est candidat à la Mairie de Marseille. L’ancien journaliste et ancien président de l’OM a annoncé sa candidature en deux temps : Dans les colonnes de la Provence puis lors d’une conférence de presse dans un grand hôtel de la ville, face à la mer. Il appuie son engagement sur un constat, d’ailleurs assez juste : « les maux économiques et sociaux de notre ville, explique-t-il, sont ceux de toutes les autres cités (…) Mais ces difficultés sont ici aggravées par deux mots persistants : les inégalités sociales et territoriales qui fracturent la ville. Les pratiques politiques et la démocratie locale qui détournent depuis trop longtemps le sens du mot intérêt général ».Pour Pape Diouf, il n’est que temps de « changer la donne » comme l’annonce fièrement le slogan de la liste qu’il conduira.

Pourquoi, pour quoi et avec qui ?

Oui mais voilà, autant l’homme est brillant sur le pourquoi de sa candidature, autant on le retrouve pour le moins sybillin dès qu’il s’agit de son programme et de ses partenaires. Pour apporter un élément de réponse, on aura droit à l’attendue allégorie olympienne : « au stade Vélodrome, les supporters ne sont ni de droite ni de gauche, ils sont rassemblés autour de l’OM », nous explique-t-il en substance. Soit ! Mais les résultats actuels montrent que ça ne suffit déjà plus à faire gagner une équipe de foot. Ça risque d’être encore un peu plus juste pour « changer la donne » d’une ville. Du coup on a un peu de mal a trouver une lisibilité dans la volonté politique de Pape Diouf. Et comme il ne veut pas non plus en dire plus sur ces « gens qui l’entourent » et qui travailleraient sur les orientations politique de sa liste, les éclaircissements que devaient nous livrer l’officialisation de sa candidature sont remis à plus tard.

Et malgré l’insistance de la presse locale, on n’en saura pas plus, du moins officiellement. Parce qu’on a bien compris que Philippe San Marco, ex dauphin de Gaston Deferre ancien député socialiste dans le centre ville, mais aussi ancien soutien de Jean Claude Gaudin en 2008, n’était pas présent à la conférence de presse pour faire de la figuration. Mais son éventuelle candidature dans le 1-7 face à Patrick Mennucci n’est pas confirmée. Pas plus d’ailleurs que celle de Pape Diouf dans le 13-14. Et si d’autres comme Jacques Boulesteix ou Jean Viard n’était pas présent, Le GAM qu’ils ont refondé à l’an dernier était représenté. Présent aussi les gens du sursaut –Pierre Alain Cardona sera le directeur de Campagne- annoncés encore, Jean Luc Bennhamias ou Christophe Madrolle.

Et il faudra encore attendre un mois pour que Pape Diouf nous dévoile la composition de sa liste. A 50 jours du 1er tour…


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]