Marseille: les premiers enseignements
Marseille: les premiers enseignements
Par Michel Allione

L es observateurs de la vie politique avaient longtemps pensé que Marseille éviterait l’influence nationale  sur le scrutin municipal du faits des enjeux particuliers à la cité phocéenne. Il n’en a finalement rien été. La situation économique de la ville, le débat sur la métropole, l’usure d’une équipe municipale en place depuis 19 années. Rien de cela n’a résisté au mécontentement grandissant dans le pays contre la politique gouvernementale, aux affaires et au spectacle lamentable livré par la majorité gouvernementale et l’UMP.

Au résultat, il y a deux grands vainqueurs et dans l’ensemble du pays à l’issue de ce premier tour : l’abstention et le front national. Et Marseille ne fait malheureusement pas exception à la règle.

L’abstention, tout d’abord de quatre points supérieure à celle connue en 2008. 53, 53% des électeurs marseillais seulement se sont déplacé pour ce premier tour. Encore faudra-t-il affiner les chiffres avec les résultats par secteurs mais certains quartiers se sont encore moins sentis concernés : les 2-3 (-7,87%), les quartiers nord (-5,10 dans le 8e secteur et -4,38 pour le 7e ). Même les « beaux quartiers ne sont pas épargnés –sans doute pas pour les mêmes raisons- et l’augmentation de l’abstention (+4,37) a bien failli coûter une réélection au premier tour à Jean-Claude Gaudin dans son fief.

L’autre fléau auquel Marseille n’a pas échappé c’est le vote Front National. Malgré une campagne quasi atone, Stéphane Ravier et les siens s’installent à la deuxième place avec un score de 23,16% sur l’ensemble de la ville.

Le FN vire en tête dans le 7e secteur avec un score de 32, 8% et dépasse les 20% dans les 5e , 6e et 8e secteurs.

A gauche, le PS allié à EELV réalise l’un de ses plus mauvais scores de l’histoire des élections municipales à Marseille.

La tentation était grande pour certains co-listiers de Patrick Mennucci d’invoquer la division des forces de gauche pour expliquer ce naufrage. Mais outre que ces divisions sont le fruits de désaccords sur le contenu de la politique gouvernementale, l’union n’avait pas plus permis à la gauche de l’emporter en 2008. Quant à la candidature Diouf, il semblerait qu’elle ait finalement plus gênée le Front de gauche que le PS.

La réalité est beaucoup plus simple, et les chiffres de l’abstention dans les quartiers populaires en témoignent : l’électorat de gauche est resté à la maison !

Mais l’écroulement du PS ne doit pas masquer que le résultat n’est pas mirobolant pour non plus pour l’UMP. L’équipe sortante, en place depuis 19 ans recueille 37, 6% des voix sur la ville ce qui représente, au regard du fort taux d’abstention moins d’un marseillais sur cinq.

 

Joué, le deuxième tour ?

Pour l’instant « la dynamique des courants » chère à Jean Claude Gaudin semble souffler plutôt vers la droite. Et on reconnaît dans l’opposition municipale qu’il ne sera pas facile de remonter le handicap. Pourtant il y a encore beaucoup de choses en jeu dans ce deuxième tour. Tout d’abord, empêcher que le Front national s’empare d’une mairie de secteur. Eviter aussi de trop nombreux élus d’extrême – droite dans le prochain conseil municipal.

Mais jean-Claude Gaudin le reconnaissait lui-même dimanche soir, la droite n’a pas encore gagné cette élection et sans avoir fait le plein de ses voix, n’a presque pas de marge de maneuvre… A la condition que la Gauche sache se rassembler dans un premier temps et mobiliser l’électorat.

Dès Dimanche soir, une délégation du Front de Gauche a rencontré Patrick Mennucci et ses co-listiers. Le candidat socialiste à la mairie a de son côté lancé un appel en direction de Pape Diouf.

Jean-Claude Gaudin, lui est prêt a négocier avec Lisette Narducci – et donc avec Jean-Noel Guérini dans le 2e secteur pour battre Eugène Caselli. Mais il devra aussi trouver les moyens de se tirer l’épine que vient de lui planter Robert Assante dans le 11-12. En recueillant 13% des suffrages l’ex maire UMP du 6e secteur peut venir troubler le jeu.

 

 

Les résultats définitifs sur Marseille

491 097 inscrits. Votants : 53,53% – Exprimés : 52% – Nuls : 2,86%

 

Jean-Claude Gaudin (UMP-UDI) 37,64% (96 132 voix)

Stéphane Ravier (FN) avec 23,16% (59 159 )

Patrick Mennucci (PS EELV) avec 20,77% (53 030).

Jean-Marc Coppola  (Front de Gauche) 7,10% (18 132)

Pape Diouf  (S.E) 5,63% (14 377).

Marseille à vivre : 2,22% (5 672)
Union pour Marseille : 1,83% (4 684)
Marseille Unie : 0,62% (1 591)
Lutte ouvrière : 0,25% (646)
Marseille j’y crois : 0,25% (639)
Alliance écologique indépendant : 0,18% (467)
Marseille ensemble : 0,12% (313)
Parti ouvrier indépendant : 0,10% (247)
Marseille populaire : 0,08% (199)
Une qualité de vie pour tous : 0,04% (93).

 

Par secteurs

1er secteur 

Dominique Tian (UMP-UDI), 38,60%  Patrick Mennucci (PS-EELV), 26,96%  Dominque Demeester (FN, 15,02%). A noter les de Christian Pellicani (FdG) 8,98%   Sebastien  Barles (SE, liste Diouf) 6,96%.

2e secteur : Solange Biaggi (UMP) 24,18% , Lisette Narducci (PRG), 23,81%, Eugène  Caselli (PS-EELV) 17,46% Jeanne Marti (FN, 16,54%).
3e secteur : Bruno Gilles (UMP-UDI) 41,76% Marie-Arlette Carlotti (PS-EELV), 24,66%  Jean-Pierre Baumann (FN) 18,15%,  Isabelle Pasquet (FdG), 7,71% et Michèle Rubirola (SE, 5,15%).
4e secteur : Jean Claude Gaudin (UMP-UDI) 50,08% élu. Annie Lévy-Mozziconacci 19,08% Michel Catanéo (FN) 17,31%.

5e secteur : Guy Teissier (UMP-UDI) 45,78% des suffrages, Laurent Comas (FN) 25,56%, Karim Zéribi (PS-EELV) 15,28% et Jean-Marc Cavagnara (FdG) 6,07%.

 

6e secteur : Blum (UMP-UDI) 35,17% Elisabeth Philippe (FN), 25,85%, Christophe Masse (PS-EELV), 16,63%, Robert Assante (DVD,) 13,40%, Sandrine Cartier (FdG, 5,53%) et Ferdinand Richard (SE, 3,43%).
7e secteur : Stéphane Ravier (FN) 32,88%, Richard Miron (UMP-UDI) 27,83%, Garo Hovsépian (PS-EELV)  21,66%, Pape Diouf (S.)E 8% Samuel Joshua( FdG) 6,3%

8e secteur : Samia Ghali (PS-EELV) 31,71% Bernard Marandat (FN) (27,59%), Arlette Fructus (UMP-UDI) 21% Jean-Marc Coppola  (FdG) 10,80%.


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]