Marseille : Le prix Albert Londres à Philippe Pujol
Marseille : Le prix Albert Londres à Philippe Pujol
Par Michel Allione

C réé en 1933 par sa propre fille, le Prix Albert Londres récompense depuis un journaliste pour son travail d’enquête et de d’investigation. Et pour sa 76e édition c’est un clin d’œil qu’il fait à toute la profession en récompensant Philippe Pujol, journaliste marseillais, en charge de la rubrique des faits-divers au quotidien  « La Marseillaise » depuis une dizaine d’année.

Philippe Pujol a été distingué pour une série de dix articles, « Quartiers Shit » publiés entre le 22 juillet et le 23 septembre 2013.

« Quartier Shit ou la violence sociale passée aux rayons X » est une somme de portraits des habitants de ces quartiers, emprisonnés « sous le plafond de verre » de leurs cités entre misère et débrouille, et d’entretiens, tous destinés à mieux comprendre.

Sans concession ni faux semblant, Quartiers Shit ne se contente pas d’une vison comptable des règlements de comptes à Marseille. Il apporte un éclairage sur Marseille, mais vu de Marseille, débarrassé de tout folklore survendeur. Le ton n’est jamais voyeur, surtout pas condescendant, souvent teinté de cet humour qui protège de la banalisation…

 

En expliquant son choix, le jury du prix Albert Londres a estimé dans un communiqué que cette série d’article fait l’effet d’«électrochoc dans la couverture de l’actualité marseillaise et de ses quartiers nord», soulignant son «style empathique sans être compassionnel, plein d’audace et de fulgurances».

Pour sa part, Philippe Pujol a vu dans cette récompense  « la preuve qu’on peut faire du grand reportage au coin de sa rue », rendant hommage à son journal « né dans la résistance et qui continue de résister» et à ces collègues de La Marseillaise.

Journaliste d’investigation dans la presse nationale (Le Matin,  Le petit journal, Excelsior, Le Petit parisien), Albert Londres a fait publié de nombreux reportages dans Le Petit Marseillais, dont les locaux abritent aujourd’hui encore la Marseillaise.

Né à vichy, Albert Londres connaissait bien Marseille qu’il a décrit sans complaisance dans son livre  «  Marseille porte du sud ». Il est mort en mer de chine dans le naufrage du Georges Philipar qui le ramenait à Marseille.

Dans « Terre d’Ebène », il écrivait : « Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ». Et c’est bien ce qu’a fait Philippe Pujol.


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]