Ecoles : vendredi noir pour les parents
Ecoles : vendredi noir pour les parentsEcoles : vendredi noir pour les parents
Par Michel Allione

I ls ne désarment pas les parents. « On ne peut pas laisser pourrir cette situation » s’insurge une maman sur le Boulevard Chave. « Mon enfant est à l’école Copello (NDLR: une école maternelle située dans le 5ème arrondissement). Non seulement, rien n’est prévu par Jean-Claude Gaudin pour le périscolaire mais on doute de l’efficacité des mesurettes prise en urgence« .

Il faut dire que dans cette école, comme dans la totalité des établissements marseillais, la situation est ubuesque. La représentante de la Mairie pour les temps d’activité périscolaire fait grève, ils sont beaucoup dans ce cas. Autrement dit, aucune inscription pour la garderie installée en urgence par la Ville de Marseille n’est possible. 5 animateurs, fraichement détenteurs d’un BAFA, ont été envoyés par la Mairie de Secteur (UMP) à l’école Copello. L’IFAC, l’Institut de Formation, d’Animation et de Conseil, association nationale qui gère les temps de garderie, ne connait pas ces animateurs. La confiance sur leur profil ne règne pas.

Autre joyeuseté, les ATSEM, les « tatas », font également grève pour protester contre cette réforme des rythmes scolaires qui leur impose du travail supplémentaire sans compensation financière. Du côté des parents, on se demande bien qui va ouvrir et fermer la porte aux parents à 13h30. « Il n’y a ni tatas, ni représentants de la Mairie. Qui est responsable? Le jeune de 18 ans qui vient d’obtenir son BAFA? C’est n’importe quoi! Une vraie prise d’otage! Il ne pourra pas être à la porte en surveiller la sieste des plus petits » s’étrangle un papa.

Et quand bien même, des parents forts dépourvus, seraient tentés de laisser leurs enfants à l’école, on peut se demander sur quel critère leur progéniture serait choisie pour rester. Car si on respecte le quota en vigueur d’un animateur pour 14 enfants, seuls 70 sur plus de 200 pourront rester à l’école. Au-delà, la sécurité ne serait pas respectée. Et à Marseille, on ne badine pas avec la sécurité du « minot ».

Le ras-le-bol des parents va donc de nouveau s’exprimer par une manifestation devant la Mairie centrale vendredi après-midi. Avec pour consigne d’amener des serviettes de plage, histoire de se faire bronzer sur le quai d’honneur. car c’est bien connu: à Marseille, on n’a pas d’idée mais on a le soleil


Commenter




Marseille : la gestion publique de l’eau en débat


En rendant son rapport sur les conditions d’attribution des marchés de la distribution et de l’assainissement de l’eau par Marseille Provence Métropole, la Chambre Régionale des comptes a jeté un pavé dans la mare. Non pas que ses conclusions  soient une révélation : En octobre dernier, Bernard Mounier, le président de Bien commun PACA dénonçait point [...]

Marseille : L’ URIOPSS invite les candidats à oser le social .


La période électorale est évidemment propice à interpeller les candidats sur des sujets de la vie quotidienne des Marseillais. Et l’Uriopss, qui regroupe en son sein 450 associations  de santé et de solidarité n’a pas laissé passé l’occasion. La Fédération du secteur médico social a élaboré une plateforme d’interpellation autour de quatre enjeux qu’elle considère [...]

8 mars : les Marseillaises dans la rue contre la régression de leurs droits


Près de 40 organisations, associations, syndicats, formations politiques* ont participé samedi à la manifestation pour « l’égalité des droits et la solidarité avec les femmes du monde entier », du Vieux-Port à la préfecture. Un cortège sans doute un peu plus fourni que les années précédentes, peut-être en raison de la proximité des élections municipales. Les mots [...]

Marseille: l’impossible accès à l’eau


C’est sur le parvis de la Mairie de Marseille que Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA-Corse avaient donné rendez vous jeudi matin a tous les candidats à la mairie de Marseille. L’objectif était d’attirer l’attention sur ce parcours du combattant qu’est devenu aujourd’hui l’accès gratuit à l’eau dans la ville. [...]




Avignon : Le chant de vie de Georges Boivin


Morose, le festival d’Avignon 2014 ? Allons donc ! Chargé de colère, à l’évidence. Revendicatif, sans l’ombre d’un doute. Quelquefois un peu compliqué, on pourrait le penser ici où là… Mais une telle somme d’espoir, de talents, bref de vie ne peut pas être morose. Et si vous voulez être convaincus, allez voir le « Chant de Georges [...]

Marseille : Babel Med souffle 10 bougies


Jeudi 20 mars, Babel Med Music ouvrira sa 10e édition au dock des Suds. Durant Trois jours –et trois nuits- Babel Med ce sera une vingtaine de débats,  30 concerts, 200 artistes, 2500 professionnels 15000 spectateurs attendus. A l’issue de la conférence de presse de présentation, Infos-Marseille.fr a rencontré Bernard Aubert, co-directeur artistique du festival [...]

Marseille: des intermittents gazés devant la mairie de Mennucci


intermittents-mennucci

Alors que se déroulait la « marche pour la culture », une manifestation nationale pour protester contre les coupes sombres des budgets de la culture, des intermittents souhaitaient interpeller Patrick Mennucci, le député socialiste et candidat à la Mairie de Marseille. Une petite centaine d’intermittents souhaitaient donc entrer dans la mairie de secteur. C’est la police nationale [...]

Mobile Film Festival : 60 secondes d’engagement


Ainsi s’est achevé la 9e édition du Mobile Film Festival ! La soirée de clôture qui s’est déroulé au Cinéma L’Arlequin (Paris 6e) avec pour Maître de cérémonie le peu inspiré présentateur de MTV Raphal Yem, affichait complet. Logiquement,  tous les membres du jury présidé par Jean Pierre Jeunet avaient répondu présents. Parmi eux, le [...]